Voici le résumé du programme du RTA-S qui est UN PROGRAMME DE RUPTURE AVEC L’IMPERIALISME. En attendant que ce programme soit entièrement publié sur le site, vous pouvez nous contacter pour le recevoir par courriel

Dans les statuts, il est stipulé que le RTA-S “se fixe comme objectifs :

• la conquête du pouvoir politique et la rupture avec la domination impérialiste

• la conquête et la préservation de la souveraineté nationale

• l’édification d’un Etat Démocratique et Populaire

• l’unité africaine sur la base de l’union libre des peuples libres

• la création des bases matérielles pour aller vers le socialisme .”(art.4)

Dans le Programme, le RTA-S s’assigne comme objectifs :

1. conquête du pouvoir politique et la rupture avec la domination impérialiste:

-le renversement du pouvoir des impérialistes et compradores

– la dénonciation immédiate de tous les accords de sujétion à l’impérialisme; la liquidation de toute base militaire étrangère établie dans le pays; l’annulation pure et simple de la dette; l’établissement de relations mutuellement profitables avec nos voisins et tous les pays qui le désirent (Point 1).

2. la conquête et la préservation de la souveraineté nationale:

-la souveraineté sur toutes les ressources du sol et du sous-sol ; la nationalisation de toutes les entreprises stratégiques et des moyens de communication; le contrôle des travailleurs sur la gestion des entreprises nationalisées; la réorganisation du système bancaire et l’arrêt du monopole impérialiste dans ce domaine par la création d’une banque centrale nationale au service du développement, le contrôle de l’Etat sur tout le commerce extérieur (Point 2)

-L’élimination des vestiges des forces sociales pré-coloniales et féodales ; la réforme agraire, la confiscation des grands domaines des impérialistes et compradores et la remise de la terre en jouissance à la paysannerie selon le principe “la terre à ceux qui la travaillent” sous le contrôle des organismes paysans démocratiquement élus ; l’encouragement systématique de la coopération paysanne. (Point 4)

3. l’édification d’un Etat Démocratique et Populaire:

– L’élection d’une Assemblée Populaire unique , à partir des conseils d’ouvriers, de paysans, soldats, travailleurs manuels et intellectuels ; cette assemblée nomme le chef du gouvernement et doit entériner la composition de cette dernière. Elle a ainsi entre ses mains tout le pouvoir d’Etat. Le gouvernement et son chef sont révocables à tout moment, sur décision de la majorité des représentants du peuple. Les cours, tribunaux et parquets sont sous contrôle de l’Assemblée populaire qui nomme les magistrats et juges. Les représentants du peuple à l’Assemblée populaire, eux-mêmes, sont élus au suffrage universel direct à bulletin secret par tous les citoyens des deux sexes âgés de 18 ans au moins. La durée de leur mandat est de 5 ans renouvelable. Tous les élus peuvent êtres révoqués à tout moment sur décision de la majorité des électeurs. (Point 11)

– Le développement de l’instruction populaire aux frais de l’Etat ; l’instruction massive des populations dans les langues nationales, la promotion de ces dernières, et leur utilisation dans tous les domaines. (Point 7)

– L’organisation d’une armée révolutionnaire populaire , garante de la défense de l’intégrité nationale contre les agressions extérieures, celles des impérialistes notamment. (Point 10)

4. l’unité africaine sur la base de l’union libre des peuples libres:

– la lutte pour une véritable unité africaine des peuples libres et maîtrisant leur destin; dans cette perspective, développer les échanges économiques, culturels, scientifiques avec les autres pays africains (Point 8)

– la solidarité agissante avec les peuples qui luttent pour leur émancipation du joug impérialiste et avec le mouvement ouvrier international ; la recherche de l’appui de la classe ouvrière des pays impérialistes, particulièrement de la France, à l’oeuvre d’émancipation des travailleurs du Sénégal, contre les agressions de leurs propres bourgeoisies. (Point 9).