conference_rtas_30_juillet_1

Conférence publique du RTA-S 30 Juillet 2016

PÉNCUM RTA-S 2° ÉDITION

Conférence publique DU RTA-S 30 JUILLET 2016

Dans le cadre de ses activités d’animation, de mobilisation des militants et de sensibilisation de l’opinion sur l’actualité politique et les positions de lutte du parti, le Rtas/ Pencoo Reew a tenu sa conférence publique, le samedi 30 juillet de 15h à 19h, au Centre Socio-culturel de Grand Yoff, sis à la Scat-Urbam à Dakar.

Le thème qui portait sur “La traque des biens mal acquis” a été introduit d’abord, à travers la projection d’un film documentaire sur “L’ANOCI” (Agence nationale pour l’organisation de la conférence islamique)dont le Conseil de Surveillance était présidé par Karim Wade,suivi des communications du représentant du Forum Civil, M.Daouda DIOP, et de celui du Collectif initiateur d’une pétition pour la poursuite de la traque des biens mal acquis, M.Ousmane Ndiaye, membre de la Direction du M23.

Ils sont, tous les deux, allés dans le même sens de faire constater le travail effectué par la CREI (Cour de répression de l’enrichissement illicite) et les résultats acquis dans le cadre de la traque des biens mal acquis, avant de s’interroger sur le manque de clarté et de conséquence dans la poursuite des délinquants économiques dont la liste était longue de vingt personnes dont certains, aujourd’hui, sont libres parce qu’ils ont rejoint le parti au pouvoir ou sont protégés par leurs marabouts, etc.

Ces faiblesses notées du côté du pouvoir politique n’épargnent pas non plus les partis politiques, surtout de gauche, les organisations de la société civile, la presse, etc. qui ont laissé faire, etn’ont développé aucune pression de leur part pour obliger le pouvoir à faire aboutir cette lutte contre la mal gouvernance qui était une demande sociale forte en 2012.

Plusieurs questions ont été soulevées, parmi lesquelles, le fait que, jusqu’à ce jour, personne ne sait officiellement le montant de la somme qui a été recouvrée, ce qui a été dépensé, pourquoi Karim Wade a été gracié et transporté hors du pays? Pourquoi Nafi Ngom Keita, Présidente de l’OFNAC (Office national de la lutte contre la fraude et la corruption) a été remplacée ? La réponse à ces questions est-elle simplement que la traque contre les biens mal acquis est finie et retour à la case départ ?

En tout cas l’assistance, venue nombreuse à cette conférence et les interventions passionnées des uns et des autres traduisent une ferme volonté de voir continuer le combat de la traque. Le “Collectif pour la poursuite de la traque des biens mal acquis” a informé de son initiative de faire circuler une pétition dans ce sens qui a été largement signée. Le collectif a également accepté la proposition du Rta-S/Péncoo Réew appuyée par le coordonateur de la CDS (Confédération pour la Démocratie et le Socialisme), Pape Demba Sy, de produire une résolution commune pour élargir cette initiative à toutes les forces progressistes acquises à cette nécessité impérieuse de lutter pour que la bonne gouvernance soit une réalité dans notre pays.

Le modérateur du jour,Bocar Ly, SGA (Secrétaire General adjoint) du Rta-S, a bien campé les échanges pour les conduire à cette belle conclusion pratique qui engage plusieurs forces progressistes et politiques.

Pour finir, le Secrétaire Général du parti, Momar Sambe, a remercié toutes celles et tous ceux qui ont fait le déplacement pour répondre à l’invitation du parti, malgré les nombreux événements de ce jour et la pluie. Un remerciement a spécial été fait à l’endroit des ex-travailleurs spoliés qui sont intervenus en la personne de leur coordonnateur Moustapha Gueye pour rendre hommage au SG qui ne ménage aucun effort pour les guider et les accompagner dans leur combat pour le recouvrement de leurs droits spoliés, des biens, “bien acquis”.

Notons aussi, pour la saluer, la belle prestation culturelle des étudiants du parti qui, sous la direction du camarade Sidi Cissé, ont déclamé des poèmes militants qui ont ravi le public.

Fallou Gueye, Président de séance