COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Le Secrétariat politique (SP) du Rta-S s’incline devant la mémoire des jeunes sauvagement exécutés le samedi 6 janvier 2018 dans la forêt de Boffa Bayotte, en Casamance, région sud du pays, par des individus encore non identifiés. Le bilan est macabre et lourd : 13 tués, 7 blessés dont 3 grièvement.

Le SP présente ses condoléances attristées aux familles des victimes et à toute la nation sénégalaise et souhaite prompt rétablissement aux blessés.Ce drame d’une rare barbarie survient une semaine après l’appel lancé aux combattants du MFDC par le Président de la République lors de son message à la nation, le 31 décembre 2017, pour une paix définitive « sans vainqueurs ni vaincus ».

D’emblée, les regards se sont tournés vers le MFDC qui, à son tour, a dénoncé ces actes ignobles et s’en est démarqué. L’État, pour sa part, a pris des dispositions pour démêler cet écheveau, traquer les assassins et les présenter devant la justice. Le SP du Rta-S condamne ces actes criminels d’une sauvagerie innommable et encourage le gouvernement à poursuivre dans la voie prise d’identifier et de punir les assassins, de préserver l’ordre et la sécurité des personnes dans cette zone mais également de persévérer dans la dynamique de recherche patiente d’une paix définitive en Casamance avec les forces du MFDC. La politique développée dans cette direction, depuis 2012, a donné des résultats positifs d’une accalmie certaine qui augure des lendemains d’une paix durable, définitive et, rien ne doit faire dévier de cette voie salvatrice.

C’est pourquoi le SP du Rta-S se félicite des initiatives conduites par le Groupe de réflexion pour la paix en Casamance (GRPC) coordonné par le ministre Robert Sagna qu’il exhorte à persister dans sa démarche du dialogue le plus inclusif possible.

Réew dañ koy péncoo, ken du ko pàccoo !

 

Fait à Dakar, le 08 janvier 2018                                                                                                        Le Secrétariat Politique