conference_sur_la_spoliation_fonciere2

Confèrence publique “PÉNCUM RTA-S” sur le combat contre la spoliation foncière à Tàanka

Dans le cadre des activités de notre parti, le Rta-S, le Secrétariat a organisé une conférence publique, sous le concept “PÉNCUM RTA-S”, le samedi 18 juin 2016, 10h-14h, sur le thème  “COMBAT CONTRE LA SPOLIATION FONCIÈRE”, le cas de Tàanka (NGOR-OUAKAM-YOFF).

INVITÉ PRÉSENTATEUR  : les jeunes de Tàanka qui mènent depuis des années un combat contre la spoliation foncière dont les populations de la zone sont victimes, leur permettre de faire connaître au public les raisons de leur lutte, les arguments qui la justifient.

EXPERT INTERVENANT : ABDOULAYE DIEYE, professeur de droit à l’UCAD dont l’expertise sur les questions foncières est reconnue a donné aux présentateurs et au public l’éclairage de l’homme de l’art.
LIEU : Centre socio-culturel de Scta-Urbam, près de la Mairie de Gd-Yoff

Cliquez ici pour lire la resolution Generale de la conference

 

ndeye_konte

Hommage à feue NDeye Konté

Notre Présidente du Mouvement des Femmes du RTA-S est partie, Vendredi (7/8/2015) sans crier gare. Tout le parti est abasourdi par la nouvelle et accablé par la douleur !

Elle a gravi les échelons pour arriver rapidement à la direction du Parti, à cause de son engagement, de son dynamisme, de sa disponibilité et surtout de son sens de l’humain.

Ndèye avait toujours le mot ou les propos justes pour résoudre les problèmes, aplanir les difficultés et donner de bons conseils pour toutes les actions du parti et surtout pour le Social.

Femme pieuse, elle ne ratait aucune prière, même en pleine séance, en plein débat, elle se levait pour accomplir son devoir de musulmane.

Son beau sourire et ses yeux pétillants d’intelligence vont nous manquer ! Le vide qu’elle laisse dans le parti sera impossible à combler car elle est irremplaçable parce qu’elle était unique.

Mercredi, on prenait RV au téléphone pour discuter des femmes et de BBY, je n’aurais jamais pensé que ce serait notre dernière conversation.

Repose en Paix, ma camarade et amie, que Dieu garde tes enfants et ton mari et leur donne la force et le courage de supporter cette terrible épreuve.

Tu vas me manquer, Ndèye ! Tu vas nous manquer !

 

Rose SARR,

Secrétaire Chargée de l’organisation du RTA-S

leaders RTAS 3

Inauguration du nouveau siège du RTA-S, un bon départ !

La cérémonie d’ouverture du siège du Rassemblement des Travailleurs-Africains/Sénégal, RTA-S/Péncoo Réew a eu lieu, le samedi 18 janvier 2014 de 10h à 13h. Une cinquantaine de militants et sympathisants ont répondu à l’invitation du Secrétariat du parti en plus de la présence fort appréciée des chefs de partis de la Gauche sénégalaise comme Magatte Thiam, SG du PIT, Mamadou Ndoye, SG de la LD accompagné de son épouseet de Yoro D­é, Papa Demba Sy, SG de l’UDF/MM, Babacar Sall, représentant de YAW et de Ousseynou Seck, SG de l’UDES, parti écologiste.

Après le mot de bienvenue du SG du Rta-S, Momar Sambe,un film documentaire sur l’ANOCI a été visionné, suivi de l’intervention de  M. Christian Thiam, réalisateur dufilm. Ensuite, sont intervenus les leaders et représentants des partis présents et la responsable de la commission des femmes, Ndeye Konté.

femmes du rtas

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tous ont félicité le parti de l’initiative, exprimé leur satisfaction pour avoir été associés à cette manifestation, affirmé leur attachement à l’unité de la Gauche, avant d’encourager M. Christian Thiam pour le travail important accompli, à travers la réalisation de ce film documentaire. Ce qui nous conforte dans la pertinence et l’actualité du film choisi : une manière de réaffirmer notre engagement à soutenir le gouvernement de Bennoo Bokk Yaakaar dans sa politique de lutte implacable contre l’enrichissement illicite et de traque des pilleurs des biens publics.

public rtas

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Malamine Seye, membre du Rta-S et responsable de l’organisation de cette cérémonie a mené avec brio le travail de modérateur eta fait clôturer la manifestation par la lecture de poèmes en langue nationale wolof,sous les applaudissements de l’assistance qui a pris rendez-vous dans un mois pour l’organisation d’un forum sur l’Acte III de la décentralisation.

 

Galas Faal

 

bureau politique

Le Rta-S pour l’application des conclusions

Le Bureau politique du Rassemblement des travailleurs africains-Sénégal (Rta-S), dans  perspective d’assainissement de la gestion des deniers publics, a lancé, dans un communiqué de presse, un appel à la justice «pour que les conclusions de la Cour des comptes, de l’ARMP et de la CENTIF soient traitées avec la rigueur qui sied afin que les règles de bonne gouvernance soient respectées de manière durable dans ce pays et que soit tournée définitivement la page de la gestion maffieuse des ressources publiques ».

Dans ce cadre, et pour assurer la rupture dans la gestion des deniers du pays, il «nécessaire que les mêmes règles de gestion s’appliquent à toutes les institutions du pays, sans exception aucune, qu’il s’agisse de l’Assemblée nationale ou du Conseil économique, social et environnemental», soulignent El Hadji Momar Samb et ses camarades.

Concernant la traque des bien mal acquis, le BP a constaté pour la dénoncer « toute l’agitation qu’entretiennent les libéraux du Parti démocratique sénégalais (Pds) et leurs alliés, depuis leur chute en mars 2012, menant sans cesse une campagne insidieuse de diversion dans l’opinion pour tenter de faire oublier les politiques anti-nationales et antisociales qu’ils ont fait subir au peuple pendant 12 ans». Pour le Rtas, « l’hystérie dont ils font preuve devant la traque des biens mal acquis enclenchée par le gouvernement, est un signe du désarroi qui les submerge». Il estime que «cette traque des délinquants financiers, qui hante le sommeil des libéraux, est une exigence populaire à satisfaire ». Et «qu’elle doit être poursuivie sans faiblesse aucune en dépit des pressions de toute sorte et en dehors de toute compromission».

Les libéraux du PDS et leurs alliés, selon le Rtas, «devraient avoir la décence de se taire car ayant conduit ce pays dans une situation de déchéance jamais imaginée avec la destruction du tissu social et économique et la perversion des valeurs avec, en règle générale, l’impunité pour les dignitaires». Cela s’est traduit, dit-il, aujourd’hui par une «baisse de la corruption et du détournement dans notre pays selon même les organisations des droits de l’homme qu’on ne peut pas suspecter d’être à la solde du pouvoir»

Par ailleurs, l’option du pouvoir «consistant à lutter contre l’impunité, à mettre tous les citoyens à égalité devant la loi et à laisser la justice faire son travail en toute indépendance doit être encouragée par tous les démocrates. Cependant pour rendre cette optique irréversible, le pouvoir doit aller résolument vers la réforme de la justice, selon les orientations consensuelles des Assises nationales ne la matière»

Mais le Rtas, cette politique de lutte contre l’impunité doit s’articuler aussi avec «la prise en compte effective de la demande sociale, de justice sociale et de pacification du climat social». C’est pourquoi le gouvernement doit «instaurer une concertation large avec tous les acteurs de l’école pour qu’une solution durable soit trouvée aux problèmes qui gangrènent le système éducatif».

Concernant la mort de Mandela, pour le Rta-S/Péncoo Réew, «le seul hommage qu’on peut rendre à un tel homme et à son engagement est de continuer son combat pour la justice, pour la libération nationale et sociale des peuples et des classes sociales opprimées et exploitées par les puissances impérialistes et capitalistes du monde».

Source: Sudonline

posterts

Soutien aux travailleurs de la RTS et de la Poste!

Pour des services publics de qualité,

Soutenons la lutte des agents de la RTS et de la POSTE !

Le SYNPICS/RTS et le SNTPT/La POSTE appellent aujourd’hui à une manifestation pacifique pour un service public de qualité dans ces sociétés. Ce combat mené par les travailleurs depuis de longues années au prix de sacrifices énormes interpelle tous les citoyens épris de justice et soucieux de la qualité des services rendus par toutes les sociétés nationales que sont la RTS et la POSTE.

 

Diabolisés et persécutés sous le régime monstrueux de WADE dont la seule préoccupation suprême était l’assouvissement de ses intérêts claniques et partisans, les agents de la RTS et de la POSTE, ont toujours tiré la sonnette d’alarme pour la sauvegarde de l’intérêt national et la préservation du service public.

 

Avec l’avènement de la seconde alternance avec l’élection de Macky Sall, les mêmes pratiques de gestion non vertueuses ont cours dans ces sociétés nationales dont les directeurs généraux continuent de poser des actes innommables en violation des règles de bonne gouvernance.

 

Concernant la RTS, L’endettement insupportable de la RTS vis-à-vis de ses fournisseurs constitue un goulot d’étranglement pour la réalisation optimale du service public au grand bonheur des populations sur l’ensemble du territoire national. Au surplus, une telle situation compromet terriblement le développement performant des entreprises fournisseurs d’équipements. La gestion scandaleuse du personnel, révélant un népotisme purulent, foule au pied quotidiennement les intérêts des travailleurs dont les frais de mission ne sont pas totalement acquittés depuis trois ans. Les sommes prélevées sur leurs salaires pour couvrir les frais de l’IPM ne sont toujours pas versées et les arriérés se chiffrent à 60 millions de FCFA

Pour ce qui est de la POSTE, la mal gouvernance dénoncée depuis fort longtemps avec des recrutements massifs, inconsidérés a fait passer la masse salariale de 05 à 10 milliards, et continue de traîner toutes les tares liées au clientélisme, à la gestion de contrats nébuleux, aux violations des libertés syndicales. Il s’y ajoute la confection d’organigrammes taillés sur mesure et la suppression de la commission de nomination des receveurs et chefs de centre. Désormais, c’est le pouvoir discrétionnaire du DG qui est érigé en règle de gestion.

Dans les conditions d’aujourd’hui, ces pratiques doivent être bannies. Et il est inadmissible pour un gouvernement qui s’inscrit dans une dynamique de redressement économique et social du pays de rester impuissant devant ces pratiques de destruction des services publics de la RTS et de la POSTE.

Le Rta-S/Péncoo Réew exprime son soutien militant aux travailleurs de la RTS et de la POSTE pour leur mobilisation et leur lutte constantes autour de revendications légitimes pour le seul intérêt de la nation.

 

Le Rta-S/Péncoo Réew lance un appel pressant au Président de la République et au Gouvernement de Abdoul Mbaye de réagir dans le sens d’apporter les réponses de rupture seules à mêmes de sauver ces sociétés.

 

RÉEW DAÑ KOY PÉNCOO, KEN DU KO PÀCCOO !

 

Dakar, le 16 octobre 2012                                                                                          Le Secrétariat Politique 

TIDIANE

Hommage à Tidjane

Amath Amadou Ly plus connu sous le nom de TIJANE LY est né le 10 février 1963 à Dakar. Il a débuté ses études primaires à Grand Yoff pour les terminer auprès son oncle et homonyme  Amadou Tidiane Gadio, gendarme de son Etat, car TIJANE était un enfant « terrible ».

Il a interrompu ses études en classe de 5° secondaire, pour intégrer l’armée en 1983 comme soldat, engagé dans le bataillon confédéral en  Gambie, en 1985. Par la suite, il a  été mobilisé dans beaucoup de zones d’opérations militaires en Casamance comme en Guinée Bissau. Il faut préciser que la mort de son oncle (premier officier de gendarmerie tué, dans le confit Casamançais, à Diabir) qu’il aimait tant l’a beaucoup affecté. Malade, il a dû quitter l’armée.

TIJANE a travaillé à Senchim comme journalier mais n’en a jamais accepté les conditions de travail inhumaines. Par la suite, il a été engagé à Pridoux, aux Almadies, avant de se faire « ambulant », dans une grande discrétion.

Tidiane Ly était incapable de réclamer son dû à ceux qui prenaient ses marchandises à crédit. Ainsi son commerce a périclité Il se donnait corps et âme pour les autres et s’oubliait lui-même. Il aimait souvent dire : « je veux voir les gens heureux !».

Son engagement dans le parti était un prolongement de cette générosité qu’il affichait partout. TIJANE était connu comme un grand propagandiste des idéaux du Rta-S partout où il passait de Dakar à Saldé (Podor). Il sortait régulièrement d’anciens tracts et déclarations pour rafraîchir la mémoire des populations.

D’une disponibilité remarquable, TIJANE était partout présent dans les luttes populaires (manifestations des travailleurs, manifestations des populations spoliées de leurs terres, M23, etc .), et les missions d’organisation du parti.

D’un courage remarquable, frisant la témérité, il était prêt à affronter les nervis du pouvoir anti-démocratique de Wade, pour défendre les affiches du parti, comme lors des élections législatives de 2001.

C’est dire que la disparition du camarade TIJANE, le 14 août 2012, constitue pour le parti une perte énorme. Mais, la meilleure manière de lui rendre hommage et de perpétuer sa mémoire est de poursuivre le combat qu’il a mené jusqu’à son dernier souffle pour la libération nationale et la libération sociale.


Le Secrétariat Politique