communique2-RTAS

Communiqué du 12 Décembre 2012

Le Secrétariat politique du Rta-S/Péncoo Réew s’est réuni en sa séance hebdomadaire, le 11 décembre 2012, pour examiner entre autres questions la situation politique nationale.

Sur les activités internes, le secrétariat demande aux camarades de bien préparer le bureau politique du 23 décembre 2012.

Concernant la reconstitution du BSS, le secrétariat invite les  camarades à continuer le travail en cours pour une bonne participation au séminaire.

Pour ce qui est de l’Unité des forces de la Gauche, le Secrétariat exhorte les militants à poursuivre les efforts d’unification entamés.

Concernant la situation nationale

Le secrétariat se félicite du travail entamé par la CREI et exhorte la justice à faire rendre gorge aux délinquants financiers de l’ancien régime. De même, il soutient le gouvernement de BBY dans sa volonté plusieurs fois exprimée et traduite en pratique par la mise en place d’un dispositif conséquent de poursuivre sans trembler dans la voie indiquée pour le triomphe de la justice.

Le secrétariat estime que la manifestation du Pds à la place de l’Obélisque est une manœuvre de diversion dont le seul but est de se positionner en martyr politique du régime en place, pour susciter de la compassion auprès de l’opinion et exercer un chantage sur le pouvoir.

C’est du reste indécent et un tantinet provocateur de la part de ces prédateurs d’avoir le toupet de sortir le bout du nez, après les crimes les plus odieux perpétrés durant les 12 années d’enfer du régime de Wade : 420 milliards pour l’Anoci, 26 milliards pour la Statue, 70 milliards pour le Fesman, etc. et les tentatives de corruption les plus HONTEUSES que le monde ait connues avec l’affaire Segura, etc.

Le gouvernement a posé des actes positifs qu’il faut encourager et soutenir. LA BATAILLE POUR LE RAPATRIEMENT DES BIENS MAL ACQUIS N’EST PAS LA BATAILLE DU SEUL GOUVERNEMENT MAIS CELLE DE TOUS LES DEMOCRATES AU SENEGAL COMME DANS LA DIASPORA.  C’est le peuple sénégalais dans son ensemble qui exige la reddition des comptes. Le Pds a été défait lors des élections, il faut lui enlever toute capacité de nuisance. IL DOIT RENDRE GORGE !

Au lieu de se demander si le gouvernement ira jusqu’au bout, toutes les forces démocratiques doivent pousser dans le sens des actes déjà posés par celui-ci du rapatriement de l’argent public détourné et non développer un scepticisme quant à la volonté du pouvoir de continuer l’action entamée. C’EST CELA L’AXE PRINCIPAL DE LA BATAILLE. Sinon c’est se mettre dans une position de « neutralisme » impuissant, inopérant et qui ne peut que faire le jeu du Pds. Aucune coalition de BBY, aucun mouvement démocratique (M23, Yen a marre, etc.) ne doit se détourner de ce combat !

Sur un autre registre, le secrétariat salue la mesure annoncée par le ministre du commerce de faire  baisser les prix du ciment et d’autres denrées.  Il exhorte le gouvernement à baisser davantage les denrées de première nécessité comme le riz, l’huile le sucre, etc. C’est dans ce sens que le nouveau pouvoir est attendu : la satisfaction de la demande sociale.

Le secrétariat politique salue la libération des militaires pris en otage par le MFDC. C’est là un pas très positif dans la recherche de la paix et la résolution pacifique de la question casamançaise.  Il faut que le dialogue soit inclusif et se fasse avec toutes les parties prenantes, sans exclusion d’aucune faction. Il faut saluer tous ceux qui ont été impliqués dans la gestion de cette affaire et qui ont fait le travail dans la discrétion, sans le flonflon et le tintamarre auxquels nous avait habitués Me Abdoulaye Wade.

Par ailleurs, le secrétariat est préoccupé par la situation scolaire avec les revendications des enseignants.  Il est tout de même inadmissible que des enseignants travaillent jusqu’à la fin du mois sans recevoir leur salaire. Le salaire est vital pour tout travailleur et sa famille. En ce sens, IL DOIT ETRE SACRALISE par le gouvernement et toute la communauté.

Il faut aussi que le gouvernement respecte les engagements fermes pris en direction des enseignants comme des autres agents des autres secteurs. Il y va même de sa crédibilité et de la stabilité du pays, particulièrement des systèmes éducatif et sanitaire.

Dans le même ordre d’idées, le secrétariat Politique dénonce le non paiement pendant deux mois des salaires aux agents du Conseil régional de Dakar. Le Secrétariat exprime son soutien militant à ces travailleurs dans leur combat autour de leurs revendications légitimes.

 

REEW DAÑ KOY PÉNCOO, KEN DU KO PÀCCOO !

 

Fait à Dakar, le 13 décembre 2012.                                                                        Le Secrétariat Politique